LE GANG DU TOBOGGONG

Comptines en cascades

Enfin, le voilà dans votre ville ! Il ne recule devant aucune bascule. Pour lui, les tourniquets n’ont aucun secret. C’est le géant du chant sur toboggan, la star des histoires sur balançoire. Il a la classe, c’est l’as des as, c’est Frédéric Zias. Accompagné de Charlie, son fidèle assistant, il est venu chez vous, dans les toboggans de votre quartier, pour présenter son show grandiose sous les yeux ébahis des petits et des grands. Mais cette fois, l’aire de jeux est déjà occupée…

Comme chaque jour, un agent d’entretien consciencieux mais désabusé entame sa tâche monotone et nettoie l’aire de jeu. Mais voilà que celle-ci lui répond tel un instrument de musique improbable et formidable, qui résonne après un simple coup de balayette, qui tinte, qui vibre, qui vrombit. Mais arrivent des perturbateurs… le verbe haut et avec l’intention bien visible de s’installer dans l’aire de jeu. Car le truc de Frédéric Zias, ce sont les récitals de comptines. Il tourne un spectacle bien huilé et parfaitement rôdé dans tous les parcs de jeux pour enfants, accompagné de Charlie, son fidèle technicien-chauffeur de salle.

Mais être à trois dans un si petit endroit ça ne va pas. Et les raisons de se retrouver à deux contre un ne manquent pas. Très vite, l’aire de jeux devient un enjeu territorial pour tous ces personnages et tout un jeu d’amitiés, de conflits, d’alliances, de trahisons se met en place. Petit à petit, l’aire de jeu elle-même se change en une véritable entité sonore qui choisit ses alliés et se rebelle contre les envahisseurs les plongeant dans un univers fantastique où ils perdent le contrôle jusqu’à devenir les pantins de cette bruyante créature.

Sonorisés, frappés, grattés, frappés, les agrès du parc sont utilisés comme de grands corps vibratoires. Grâce à une technique de bouclage des sons, ils produisent une musique répétitive et percussive. Et c’est ainsi que ce qui s’annonçait comme un tour de chant empreint des clichés du spectacle musical jeune public se transforme en un ballet corporel et sonore où les personnages finissent par basculer dans le monde des films burlesques muets et des cartoons avec gags, cascades et clowneries.

Vidéo : Dimanche au bord de l’eau / Lambersart (2016)

Théâtre de rue / Jeune public

Conditions techniques

Spectacle fixe pour aire de jeu
Durée : 35 minutes (2 représentations possibles par jour)
Jauge : 100 personnes
Préparation : répétition in situ nécessaire pour adapter le spectacle aux particularités de l’aire de jeu.

Distribution

Interprétation : Axel Brame, Loran Casalta et Rabah Henneguier
Aide à l’écriture et mise en scène : Nicolas Madrecki
Regards extérieurs : Sébastien Peyre et Célia Guibbert
Costumes : Marie Gobaille et Angélique Legrand
Musique live : Axel Brame
Musiques enregistrées : Damien Lourme
Conception micros : Antoine Rousseau
Accessoires : Amaury Roussel

Partenaires

Production : La Roulotte Ruche
Accueil en résidence : Le Pharos à Arras, Le Centre des Arts de la Rue à Ath [B], La Ville de Wambrechies, La Makina à Hellemmes

Représentations passées

2022 : Saran (45) RDV Hors les Murs / Lillers (62) Fête de la Musique
2019 : Saint-Étienne-du-Rouvray (76) Aire de Fête
2016 : Maisnil-lès-Ruitz (62) Jours de Fête au Parc d’Ohlain / Lille (59) maison Folie Moulins / Lambersart (59) Dimanches au Bord de l’Eau
2015 : Wambrechies (59) Journées Pestacles des quartiers Foch et Aggripin / Saint-Laurent-Blangy (62) Récréascènes
2013 : Arras (62) Ouverture du Pharos / Richebourg, Rebreuve-Ranchicourt, Fresnicourt-le-Dolmen (62) Scène Mobile en Artois Comm. (prog. Culture Commune) / Douchy-les-Mines (59) Les Douchynoiseries