Faut Qu’Ça Tourne

Shadokerie mécanique et sonore

Théâtre musical et burlesque – en famille dès 5 ans – création 2020


 


Trois personnages pas très bavards, un peu loufoques, s’activent à construire une étrange machine avec des courroies, des poulies, des manivelles. Ils ont un plan, il y a des caisses pleines de matériel et ils ont une obsession : il faut que ça tourne! Alors, en musique et en mouvement, ils cherchent et se cherchent…


Trois hommes et un(e) machin(e)

Ils sont trois gars un peu dégingandés, disparates dans leur allure et pourtant étrangement semblables. Il y a une grande roue en bois qui semble les attendre, ils ont un plan, il y a des tas de caisses, ils ont une mission… Mais laquelle ?

A la fois savants-chercheurs en pataphysique et mécaniciens de l’improbable, ces trois curieux personnages sont animés d’une furieuse obsession : il faut que ça tourne ! Puisant dans un amoncellement de bric-à-brac sans queue ni tête, ils donnent vie à des sons circulaires, à des chorégraphies giratoires et autres mélopées rotatives.

Un laboratoire de recherche rotative et sonore

Leur Grand Projet, c’est la construction d’une machine unique qui s’inscrit dans la recherche du mouvement perpétuel et qui produirait une musique répétitive, incessante et cyclique. Pendant toute la durée du spectacle, les trois bonshommes vont se débattre avec leurs recherches, collaborer, s’opposer, faire de la musique, chanter, danser, expérimenter afin d’arriver à l’objectif suprême : la Bio-Mécanique du Mouvement Sonore.

Il se fabrique alors en temps réel une étonnante machinerie faite d’objets, de corps, de voix, de transe et de musique : une tentative joyeusement désespérée de créer le mouvement perpétuel qui permettrait au monde de tourner un peu plus rond, en invoquant tout à la fois les esprits des Shadoks, de Steve Reich et de Buster Keaton.


Conditions techniques :
Faut Qu’Ça Tourne est un spectacle écrit pour la rue et se joue en fixe dans l’espace public (il peut être présenté également dans des lieux non équipés).
Durée : 45 minutes (2 représentations possibles par jour avec 2 h d’intervalle)
Jauge : 120 personnes

Distribution :
Écriture et interprétation : Nicolas Madrecki, Marc Devillers et Axel Brame
Aide à l’écriture et mise en scène : Amalia Modica
Regard chorégraphique : Sabine Anciant
Regard extérieur : Loran Casalta
Construction : Axel Brame avec l’aide d’Amaury Roussel
Costumes : Vaïssa Favereau

Production : La Roulotte Ruche
Coproduction : L’Association Ose Arts à Carvin
Aide à la création : Conseil Départemental du Pas-de-Calais
Accueil en résidence : Le Centre Culturel Allende ! à Mons-en-Barœul, la CMCAS à Wasquehal, Métalunaire à Loos, le Fil et la Guinde à Werwicq, la Makina à Hellemmes.